Culture raisonnée

C'est l'utilisation au minimum des pesticides dans le but de protéger les consommateurs, les utilisateurs et la planète. C'est pourquoi aujourd'hui notre entreprise s'est voulu d'offrir à nos clients une meilleure qualité de produits plus respectueuse de l'environnement.

L’agriculture raisonnée :

Les traitements, même réalisés avec les protections adéquats, sont toujours un risque pour l’applicateur. Les délais de rentrés (24h ou 48h) obligent à faire les applications durant le week-end uniquement, et nous conduisent donc  à traiter de moins en moins.

De ce fait en 2009, après une première formation sur des méthodes de biologie intégrée (PBI) nous décidons de nous lancer dans la lutte intégrée.

 

La lutte intégrée :

La lutte intégrée est un moyen de lutte biologique intégrée dans une méthode de travail conventionnelle.

Depuis 2009, nous pratiquons des lâchers d’auxiliaires dans les tunnels pour lutter contre des insectes tel que le thrips, le puceron, l’aleurode et les acariens.

De ce fait plus aucun traitement insecticide n’est pratiqué dans ces tunnels. Nous observons depuis 2010 qu’un certain « écosystème » se réalise par la découverte en nombre d’insectes auxiliaires naturels tel que des cyrphes, coccinelles.

Seul des luttes prophylaxiques contre certains champignons chryptogamiques peuvent être pratiquer ponctuellement avec des produits compatibles pour les auxiliaires.

Cela engendre un coût d’environ 30% supplémentaire, mais je suis convaincu qu’à long terme cela peut-être rentable ; si ce n’est financièrement, ce sera certainement qualitativement aussi bien sur le goût des produits mais surtout pour la santé de tous. Nous travaillons donc  dans un air plus sain et proposons  des produits plus « propres » aux consommateurs.

 

Les engrais et amendements :

En 2011, nous sommes partis sur un programme de fertilisation organique c’est-à-dire des engrais à base de déchets organiques.